Cinéma : coup de coeur d’une élève partagé par le ciné-club

(actualisé le ) par Manfred Oukaled

Si le ciné-club du collège a souvent vocation à faire découvrir aux élèves des films inédits, l’inverse arrive également. Ainsi Margaux Albaret de 3e1 m’a permis de découvrir, à travers une review (les élèves de sa classe devaient chacun en écrire une pour un travail avec Madame Debaghi) le film intitulé "Nos étoiles contraires" sorti en 2014.

Autant sur le papier, la rencontre de ces 2 adolescents atteints d’un cancer pouvait ne pas captiver, autant à l’écran c’est une merveille qui justement mettra la tête dans les étoiles de celles et ceux qui les accompagneront dans cette épreuve.

Qu’il s’agisse déjà d’un couple d’adolescents vraiment pas comme les autres avait tout pour me plaire (leur originalité, leur franc-parler, leur profondeur, leur humour) mais qu’en plus il s’agisse de les accompagner dans l’épreuve dramatique qu’ils vont traverser ne pouvait que nous les rendre plus proches et plus attachants (chacun des deux faisant preuve d’une distance admirable à l’égard de leur maladie, mais chacun des deux la redécouvrant justement, cette maladie, à travers celle de sa compagne pour Augustus et à travers celui de son compagnon pour Hazel).

D’autant que le regard porté ou plutôt posé par le réalisateur sur eux -leurs différences, leurs préférences- est d’une telle sincérité et d’une telle justesse que le film en est encore plus bouleversant ( l’interprétation est au diapason -il faudra si possible cependant privilégier la VO plutôt que la VF).

Et leur escapade à Amsterdam, quel coup de cœur également !
Même si je ne souhaite pas trop en dire eu égard à celles et ceux qui n’ont pas encore vu le film ; on précisera que parfois il ne vaut mieux pas chercher à rencontrer le créateur (mention spéciale à la prestation du grand Willem Dafoe qui n’apparaît qu’une poignée de minutes mais marquera durablement les esprits) de personnages qu’on aurait appréciés en lisant un roman, la déception risquant d’être grande. Cela nous permettra également de visiter en leur compagnie l’appartement d’Anne Frank -une visite qui rencontrera un écho particulier en eux. Et en nous puisque comme elle l’a écrit dans son journal (cité dans le film) : « Dans des moments pareils ne pense pas à toute la détresse du monde mais plutôt à la beauté qui y subsiste encore. »

Bref, le portrait de 2 êtres à part.

Parler d’un « teenage movie » serait réducteur. Un grand merci donc à Margaux de me l’avoir fait découvrir -ce qui m’a permis de vous le faire découvrir à mon tour. Margaux à qui je laisse par conséquent le mot de la fin à travers un extrait de sa review (en version originale et cela tombe bien puisque c’est bientôt la semaine des langues au collège) :

« This movie is a mind-blowingly beautiful film to watch. The actors are not very famous, however they are emotional and touching, wich makes the characters very charming.
If you like romantic movies, I really recommand you to watch this one. Go see this film, and if you go, maybe read the book first, so that you can be somewhat prepared !
The story was written by John Green.
So, If I had to give two words about this movie, I would say poignant and sentimental. 
 »